Eva Quintas
Photographie et arts numériques
Accueil Curriculum Vitae Photographie Vidéo Multimédia

Photographie

 
 
• Portraits/Potins d'artistes montréalais-es

- École de design de l'Institut national des beaux-arts de México (Mexique), 1990
- Espace Global, présentation Hors-les-murs du centre des arts actuels Skol, Montréal, 1990

   
   
25 épreuves argentiques, virées sépia et cuivre, 16x20 et 20x24 po.
Texte poétique de 20 pages de Michel Lefebvre

   
   
  Je le rencontre quelquefois dans les couloirs de musées ou d'universités, le plus souvent dans le brouhaha d'un vernissage ou celui d'une taverne. Qu'il soit (qu'il se croie) riche et célèbre ou torturé par les affres du vin et de la bohème, cela importe peu: il est l'homme-artiste, être mystérieux, marginal ou excentrique, représentation mythique du génie créatif. C'est de cette image publique dont veulent parler ces portraits d'hommes-artistes montréalais: image traditionnelle et romantique, perpétuée par les médias, le marché de l'art et visible aujourd'hui dans un petit milieu artistique local. L'utilisation du grand format lors de la prise de vue vient faire référence à cette tradition du portrait: unité de composition, de distance, pose, mise en scène: le rituel est conservé.


D'autre part, puisqu'il s'agit de parler -avec humour- des hommes, de l'art et du mythe, j'ai voulu confronter l'image publique avec ma propre perception (dans la relation que j"ai à eux, soit avant tout comme hommes, comme artistes ou comme modèles) et plus largement, avec la perception d'autres femmes.

Ainsi, dans leur présentation finale, une quinzaine de portraits d'hommes dans des cadres dorés sont entourés de photographies de quelques groupes de femmes artistes. les images tentent alors d'établir un dialogue entre ces différents points de mire.

Le texte Potins d'artistes qui accompagne cette exposition de photographies a été composé à partir de la retranscription intégrales des propos enregistrés lors d'un souper intitulé "Tout au superlatif", où les convives, actifs dans le milieu culturel montréalais, étaient invités à potiner sur l'art et les artistes. Ainsi donc, environ 98% des répliques de cette supercherie poétique ont été dites par les invité-es. Mon travail s'est limité à la transcription, à la correction et à l'orchestration des "citations".
Michel Lefebvre



Cliquez sur les vignettes pour agrandir les photos

top