Eva Quintas
Photographie et arts numériques


Accueil Curriculum Vitae Photographie Vidéo Multimédia

Multimédia

   




 

Web | Photoroman


Web

Civilités /Civilities (2003) - (concept, direction artistique et création - projet collectif)

Civilités est une fiction modulaire et collective regroupant une dizaine d'artistes montréalais de disciplines et d'horizons variés qui proposent différents regards sur le «vivre ensemble». À partir d'interfaces représentant l'espace public, celui de la communauté et du civitas, de petites histoires se développent comme des fenêtres sur des situations plus universelles, sur un certain état du monde, pour le moins trouble et violent. Les artistes invités questionnent les possibles espaces de confiance, de réconciliation et de cohabitation des personnes, des peuples et des religions. Des règles des fondamentalismes religieux aux mouvements de foules anonymes dans la ville, les projets abordent ainsi sous divers aspects l'organisation sociale, les normes culturelles et les espaces collectifs de pratiques communes.

Présentations :
- FILE (Electronic Language International Festival), Sao Paulo(Brésil), novembre 2004
- CanariasMediaFest, Gran Canaria (Espagne), octobre 2004
- Artrónica, Bogotá (Colombie), octobre 2004
- Stiching Media Art, Friesland, Pays-Bas, septembre 2004
- Split Film Festival, Split (Croatie), juin 2004
- European Media Art Festival (EMAF), Onasbrück (
Allemagne), avril 2004
- Nouvelles Images 01, ¡Voilà Québec En México!, Laboratorio Arte Alameda, México, décembre 2003
- Festival du nouveau cinéma et des nouveaux médias de Montréal (FCMM), octobre 2003
- Perspectives 03, Java Museum et Computer Space, Sofia, Bulgarie, octobre 2003


   
       
       




 

«Le projet d'Eva Quintas, Tirer, développé en parallèle de l'architecture générale de Civilités, traite quant à lui du pouvoir et de la domination au sein de la famille. Premier espace dans lequel on apprend dès le plus jeune âge à vivre ensemble, le foyer familial est certainement le lieu le plus sensible. Utilisant en ouverture l'anecdote d'une mère qui tire trop violemment son enfant par la main, l'artiste aborde la notion plus générale du pouvoir et de la violence insidieuse et quotidienne. Au sein d'un groupe restreint, la famille, comment s'exerce le pouvoir ? Cette thématique est soutenue par des extraits sonores du Comment vivre ensemble ? de Roland Barthes qui constitue une réflexion sur le rapport entre le pouvoir, la domination et les rythmes individuels : « est chef en effet celui qui est maître du pas? »

Cécile Petit
Civilités, un site à voir
Magazine électronique du Centre international d'art contemporain, no. 22, 2005


Cosmogonies (2002) - dans le cadre du projet collectif Vilanova

Cosmogonies est premièrement une installation photographique présentée dans une buanderie, dans le cadre du projet Tour de Villeneuve, où 13 artistes/photographes de l'Atelier FOVEA ont investi 13 commerces de quartier avec images, installations et interventions photographiques. La version web de Cosmogonies continue à établir un lien entre l'univers cyclique de la buanderie et l'iconographie hindouiste, mais elle aborde également l'image et la représentation de la femme en Inde.

Présentations :
- Festival du nouveau cinéma et des nouveaux médias de Montréal (FCMM), octobre 2002
- Net art open exhibition, Istanbul Contemporary Art Museum, septembre 2002
- FILE (Electronic Language International Festival), Sao Paulo (Brésil), août 2002



   
         
   

Carnages (1999) - en collaboration avec l'auteure Mitsiko Miller

Présentations :
- PassArt, Rouyn Noranda (Canada), été 2000
- Les HTMlles, IIIe Maid in Cyberspace, Studio XX, Montréal, février 2000

« Carnages, l'oeuvre conçue par Mitsiko Miller et Eva Quintas, comporte plusieurs niveaux de textes, dont Alice, celui que l'on pourrait relier plus directement au photo-roman. Sortis tout droit de la pantomime, Alice et ses acolytes prennent part à une trame narrative fortement inspirée des contes pour enfants, auxquels il est fait référence explicitement, déjà dans le titre. Ce récit emprunte une voie parodique afin de nous entraîner sans équivoque dans le monde du symbolique. L'adoption d'une telle facture pourrait surprendre a priori, mais elle témoigne d'un humour certain, qui se révélera toujours plus sombre et complexe, au fur et à mesure. En effet, cette histoire, somme toute linéaire dans sa structure, se superpose à un espace souterrain dans lequel le visiteur s'engage lorsqu'il emprunte les couloirs ouverts dans le récit. La suite de tableaux, en réalité percée de toutes parts grâce aux hyperliens, mène à un puits sans fond, voyage dans l'univers obscur de l'anthropophagie établissant un pont fascinant entre les histoires de la petite enfance et l'Histoire de l'humanité. L'intérêt des deux artistes pour la diversité culturelle se manifeste ici par cette incursion du côté du cannibalisme qui les entraîne à pousser leur enquête toujours plus loin, comme le permet le Web, d'un univers à un autre et d'un registre à l'autre sans distinction aucune. De la fiction, le visiteur passe donc soudainement à l'aspect documentaire, qui s'avérera être un abîme où le désir de l'autre devient consommation, ingestion, digestion et annihilation, qu'il s'agisse du champ de l'érotisme ou de celui de l'appropriation culturelle ou territoriale. De plus, Carnages n'est pas sans faire allusion, par extension, à la nature vorace et parfois malicieuse du Web ainsi qu'au potentiel d'appropriation immense que signifie la technologie numérique.»

Sylvie Parent
FiXions, cinq photoromans sur le web,
Magazine électronique du Centre international d'art contemporain, no. 09, décembre 1999

 

 

top

   

 

   
   

 

Photoroman

Liquidation, un photoroman plurimédia : cédérom, web, radio, installation (1998-2001)
- coréalisation avec l'auteur Michel Lefebvre

     
  Cette fiction photographique et littéraire est prévue pour les supports multiples que sont le Cd-Rom, le Web, la radio, le livre et l'installation. Les auteurs, Michel Lefebvre et Eva Quintas ont conçu un scénario qui comprend plus de 1800 photos et 4 heures de dialogues et de musique originale avec quelque 25 interprètes et trois groupes de musiciens. Avec humour et poésie, les auteurs s'approprient les genres populaires du photoroman et de la bande dessinée en utilisant la parodie et les scènes de genre. Leur thématique, qui donne le titre au photoroman, porte un regard mi-critique, mi-amusé sur nos vies et nos villes où en n'en finit plus de liquider ce qui a été accumulé.
   
       
    Un photoroman aléatoire en cédérom (2001)

Après avoir réalisé une version web-radio de ce photoroman en 1998, les auteurs offrent maintenant une version en cédérom conçue comme une fiction aléatoire. PRoman, un logiciel spécifiquement développé pour cette fiction par Alain Bergeron, permet l'agencement aléatoire des images fixes, des effets d'affichage, du texte et du son, en fonction d'une durée de visionnement choisie par l'usager (de 15 à 120 minutes). Bien que son interface permette aussi un visionnement séquentiel, LIQUIDATION en cédérom se présente avant tout comme un film dont le déroulement est à chaque fois renouvelé.


Présentations :

- Prix Mobiüs international des multimédias, Beijing (Chine), novembre 2001
- Microwaves, Hong-Kong, septembre 2001
- Territoires extrêmes de la poésie, Bibliothèque nationale du Québec, Montréal, mai 2001
- Videoformes, Clermont-Ferrand (France), mars 2001
- Canarias MediaFest, Gran Canaria (Espagne), octobre 2000 - Mention, catégorie cdroms
- FILE (Electronic Language International Festival), Sao Paulo (Brésil), août 2000
- Video Lisboa - Romerias, Lisbonne (Portugal), avril 2000
- Images du nouveau monde, Québec (Canada), mars 2000
- Festival international de la bande dessinée, Angoulême (France), janvier 2000
- Canadian Currents, Toronto Goethe Institute, Toronto (Canada), novembre 1999
- IIIe États généraux de l'écriture interactive, Forum des images, Paris (France), novembre 1999
- Festival du nouveau cinéma et des nouveaux médias de Montréal (FCMM), octobre 1999

Prix :

- Prix Möbius Québec-Canada, catégorie Fiction, octobre 2000
- Prix Téléfilm Canada, meilleure oeuvre canadienne, Nouveaux médias, FCMM, 1999
   
       
   


Liquidation, une fiction web-audio (1998)
Cette fiction web-radio a été diffusée simultanément à l'internet et par la chaîne culturelle FM de Radio-Canada, les vendredis 16, 23 et 30 janvier 1998, à l'émission Les décrocheurs ... d'étoiles. Les trois soirs de diffusion, trois événements ont été organisés à Montréal dans des lieux publics avec projection du site sur grand écran et participation des musiciens qui ont composé la bande sonore de LIQUIDATION : le groupe Papa Boa, le choeur Mruta Mertsi, le musicien Martin Tétreault.

Présentations :
- Festival international du film de l'internet, Lille (France), mars 2000
- European Media Art Festival (EMAF99), Onasbruck (Allemagne), mai 1999
- Biennale de Montréal, CIAC, été 1998
- Diffusion radiophonique sur la Chaîne culturelle de Radio-Canada FM, janvier 1998
- Projections-événements : Cinémathèque québécoise, Building Danse, Café électronique, janvier 1998

   
       
   
Genèse et aboutissement d'une liquidation (1998)

Les 1er, 2 et 3 mai 1998, les auteurs ont occupé le centre des arts actuels SKOL afin de présenter le prototype du cédérom et les étapes de création du photoroman. À cette ocassion SKOL fut le théâtre d'une première mondiale : l'impression de 100 livres de poésie du professeur Morgane sur du papier en fibre de roche ! Une récente découverte des Papiers Alexandrie.
 

top